P aganorium
Boutique LAPF


Produits

Noix de lavage

L'alternative 100 % écologique



Texte de Sanya:


La noix de lavage indienne : Une lessive cueillie sur l'arbre :
En Inde et au Népal, la noix de lavage (sapindus mukorossi) est utilisée chaque jour depuis les temps anciens comme lessive végétale. L'arbre porteur de cet type de noix peut atteindre 15 m de haut et provient du sud de l'Inde. Il se couvre de fleurs blanches au mois de mars et d'avril et la récolte des noix a lieu en septembre et octobre. Les noix mures présentent une couleur dorée et sont collantes. Elles sont séchées après la récolte, ce qui leur confère une couleur brun rouge et leur retire leur texture collante. Elles sont finalement décortiquées et les coquilles sont empaquetées dans des sacs de toile. La noix, elle même, de couleur noire, n'est utilisable ni pour la consommation ni pour la lavage. Par contre, la coquille contient de la saponine, un constituent précieux à fort pouvoir de lavage.

Comment fonctionne la noix de lavage ?
La saponine, un composé un peu collant, se trouve dans la coquille et fonctionne comme un savon. Lorsque la coquille entre en contact avec l'eau, ce savon naturel s'y solubilise pour former une lessive douce. Remplir un des trois petits sacs recyclables de votre choix avec 4 à 6 moitiés de coquilles de noix, le fermer et le placer directement entre le linge et le tambour de la machine à laver. Faire démarrer la machine comme d'habitude avec ou sans prélavage. La mécanique de la machine offre des conditions optimales pour l'utilisation de la noix de lavage. Les coquilles utilisées seront jetées à la poubelle biologique ou compostées.

L'utilisation moderne de la noix de lavage :
La noix de lavage épargne l'environnement, se montre douce pour la peau et peut être utilisée sans problème dans la machine à laver. La coquille ne contient aucun composé nocif, à l'inverse des lessives habituelles qui contiennent une proportion non négligeable de produit chimique présentant parfois de sérieux problèmes.

Que peut-on laver avec la noix de lavage ?
-blanc et couleurs à 30-90°
-coton et soie
Conseil : les adoucissants peuvent être omis. Même les serviettes-éponges deviendront soyeuses. En ces de tâches résistantes et de linges blancs ayant tendances à grisailler, l'adjonction d'une cuillère à soupe de sel détachant est conseillé.
Pour conférer au linge une senteur naturelle, une huile éthérée comme l'huile de lavande peut être ajoutée dans la machine à laver. Les noix peuvent être utilisées deux fois en cas de lavage répétés à basse température.

Les avantages en un coup d'œil :
- Lessive 100% végétale pour un nettoyage en douceur mais aussi en profondeur.
- Non agressif pour les couleurs afin de vous permettre encore longtemps votre linge en couleur et écologique.
- Particulièrement indiquée pour les personnes allergiques ou souffrant de, problème de peau comme la neurodermite ou la desquamation.
- Nettement meilleur marché que les lessives habituelles. Jusqu'à 50% d'économies en comparaison directe !
- Lessiver sans dommage pour l'environnement. Les eaux ne sont pas polluées par des produits chimiques.
- Produit renouvelable. Protège des écosystèmes importants et soutient économiquement les villageois indiens.
- Un sac d'1 kg de coquilles de noix suffit pour 2-3 lavages hebdomadaires pour 1 famille de 4 personnes pendant 1 an.

Lessives et allergies :
L'association UFC-Que choisir met en garde les consommateurs contre les risques d'allergies aux lessives en poudre, elle estime être en droit d'informer les consommateurs sur les risques d'eczéma, de dermatites cutanées ou de réactions respiratoires associés à l'usage de certains détergents
Après un test sur 17 lessives, seules 4 peuvent être considérées comme non allergisantes.
Dans un article du numéro de mars 2005 de Que Choisir, le Magazine de l'association des consommateurs, l'UFC dresse un bilan révélateur :
" Sur les 17 produits testés (marques nationales et marques de distributeurs), seuls 4 ne contiennent aucun composant allergène et peuvent donc être vraiment qualifiées d'hypoallergéniques ".
Tous les autres peuvent provoquer, à des degrés plus ou moins graves, des allergies chez les personnes sensibilisées.



Commentaires et conseils d'HCL:

Sans trop vouloir revenir sur le texte plus haut, je précise que le nombre de noix est fonction de la dureté de votre eau et ne dispense pas l’utilisation d’anti-calcaire, bien qu’il en existe des biologiques maintenant (bien qu’assez difficile à trouver !)…
Il faut aussi connaître leur inconvénient : leur tendance à griser le linge blanc au bout d’un certain nombre de lavages ! Mais il existe une alternative simple dans les « sels détachants » 100% sodium percarbonate… C’est non écologique, pas cher, et assez facile à se procurer…
Sachez aussi que vous pouvez réutiliser les mêmes noix 2 ou 3 fois…

Et là, avant de les utiliser comme compost, elles peuvent avoir une seconde vie, voir plus, et c’est le but de ce message : vous informer de ces possibilités… J’y viens donc, avec mes commentaires :

Pour faire une décoction :
Laisser bouillir 10-15 demi coques dans 1L d’eau pendant environs 5 à 10 minutes (plutôt dix par expérience) et la laisser refroidir pendant une nuit complète, avec les noix !
Filtrez là avec une passette fine.
La décoction reste un liquide vivant. Pour la conserver gardez là au frais ou ajoutez un peu d’acide citrique ou des huiles essentielles (par exemple : Arbre à Thé : Tea Tree).
A utiliser comme :

1/ Savon liquide :
Une décoction de noix très concentrée (20-30 demi coques pour 400-500ml d’eau) donne un savon liquide non agressif, régénérant pour la peau, que vous pouvez mettre dans votre distributeur de savon.
J’ai personnellement testé depuis plus de 8 jours et c’est très efficace, le liquide n’étant toujours pas gâté, bien qu’arrivant à terme ! Toutefois, il faut savoir que cela ne mousse pas et que l’utilisation pour le bain ou la douche n’est pas très pratique… il convient de lui préférer, je pense, un savon plus classique (ce qui se trouve aussi en magasin bio/écologiques)…
Mon conseil : Emplissez la paume de votre main de savon de noix, bien vous les frictionner, puis rincer. J’ai remarqué que le fait d’avoir déjà mouillé la surface à laver réduit le pouvoir nettoyant du macérât ! J'ai également pu constater le pouvoir dégraissant : j'ai tendance à avoir les mains qui graissent ou transpirent facilement ! Ce produit a bien atténué le phénomène...
Vous pouvez ajouter de l'huile essentielle de LAVANDIN (ou tout autre huile essentielle qui vous serait agréable) afin de parfumer légèrement et de faire mousser un peu le savon (un peu !)

2/ Détergent liquide pour animaux :
Vous pouvez également laver vos animaux (chiens, cheval, etc…) en douceur, sans produit agressif.
Non testé personnellement n’ayant qu’une chatte qui n’apprécie que moyennement l’eau Wink !

3/ Nettoyant universel :
L’utilisation de la décoction aux qualités purificatrices et désinfectantes à la place de vos produits de nettoyage traditionnels est très économique.
Je ne connais pas la concentration de produit à utiliser par litre d’eau, mais c’est en tout cas très efficace pour le nettoyage des lavabos, baignoire, etc…
Mon conseil : Mouillez votre éponge, essorez la bien et humectez la de la décoction, cela va — très légèrement et pendant très peu de temps — mousser mais est redoutablement opérant !
Je n’ai pas encore eu le loisir d’essayer pour d’autres surface, mais l’on ma laissé entendre que, pour ce qui concerne les sols, l'action est elle que rarement l’eau en ressort si « noire »…

4/ Produit phytosanitaire :
Humidifiez et arrosez vos plantes avec la décoction pour lutter contre les insectes et maladies. Ce produit naturel ne nuit pas aux végétaux et n’empoisonne pas votre jardin.
Je n’ai pas encore essayé non plus, mais compte bien m’y mettre au printemps afin d’en tester les capacités, car les insectes et maladies sont nombreuses par chez nous Wink .

5/ Shampooing :
Lavez vos cheveux avec cette décoction (qui ne mousse pas rappelons le), puis rincez comme d’habitude : vous aurez les cheveux lisses, brillants, très facile à coiffer.
Là, je mettrais un bémol et donnerais d’autres conseils. J’ai personnellement testé plusieurs concentrations et méthodes. Ce que je puis en dire, c’est qu’il faut privilégier la décoction très concentrée et user de préférence de noix non utilisées, ou alors une seule et unique fois !
Mes conseils : Agitez légèrement la mixture, car elle a tendance à se séparer en deux parties distinctes. Sans mouiller vos cheveux, humidifiez les bien avec le macérât concentré puis massez et frottez bien pendant quelques minutes… Rincez alors à grande eau et remettez un petit peu de shampooing pour masser à nouveau et rincez bien ! Pourquoi ? Pour les mêmes raisons ou presque que pour le savon et le liquide lavant. J’ai testé les différentes variantes pour vous conseiller la meilleure que j’ai pu relever !!!
Les inconvénients à noter :
* l’usage de noix neuves. (vous pouvez tout autant prendre pour moitié de noix neuves et le restant en noix qui ont déjà servi deux ou trois fois...)
* la consommation importante de liquide shampooing puisqu’il vaut mieux éviter de mouiller la tête avant usage, mais aux vues du coût d’un shampooing classique, c’est presque un avantage…
* la sensation de nœuds et de graisse massive sur le cuir chevelu pendant usage, ce qui n’est qu’une impression je vous l’affirme !
* l’obligation de se sécher les cheveux au « sèche-cheveux » après lavage pour éviter : un, l’effet « application de cire » au séchage à l’air ; et deux, la difficulté à se coiffer correctement après frottage « en règle » et la formation d’épis…
Les avantages :
* Le coût.
* Le côté anti-allergique notable.
* L’effet démêlant qui ne parait pas au premier abord.
* La sensation de fraîcheur et de légèreté du cuir chevelu.
* Son action réductrice des pellicules (je parle en connaissance de cause quand après l’utilisation de nombres de marques spécialisées et pharmaceutiques je n’ai jamais pu récolter qu’un accroissement de celles-ci et de fréquentes « brûlures » du cuir et démangeaisons constantes). Attention, il ne fait pas complètement disparaitre les pellicules, mais en atténu grandement l'émission...
* Et enfin sa capacité à garder le cheveu propre, sec et brillant 48 à 60 heures. Ce qui limite leur entretien et évite le lavage journalier souvent cause de sur-graissage du cheveu et de soucis divers… Attention, je ne dis pas qu’il empêche de se laver, juste que – si l’on en a pas l’obligation – cela peut s’éviter…

Epaissir la décoction
Si vous désirez épaissir la décoction il vous est offert un panel relativment vaste de choix.
Personnellement, n'ayant pu trouver certains des produits qui m'avaient été conseillés, je me suis replié sur quelque chose de très simple et de très efficace : la Maïzena !
Une fois votre cuisson terminée, tout en maintenant l'ébulition au minimum, versez délicatement - tout en mélangeant constamment - 40 à 60 grammes de maïzena par litre de décoction.
Une fois fini, laissez toujours reposer le même temps. N'ajoutez les gouttes d'huiles essentielles de Tea Tree et de Lavandin (environs 10-12 gouttes de chaque par litre).
Vous serez peut être amené à passez le mélange dans une passette fine afin de ne pas laisser choire les grumeaux.
Avantages et inconvénients de cette pratique :
* Le savon et le shampooing sont moins liquides et plus facile à appliquer.
* La décoction s'use plus vite et ne tiens qu'une semaine et demi environs, deux dans un flacon bien fermé.
* Les coulées sèchent rapidement et forment des croutes sur le récipient et le lavabo si ce n'est pas essuyé de suite.
* Il faut mélanger autant le savon que le shampooing.